Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agiport, Agence immobilière PORNICHET 44380

L'actualité de CENTURY 21 Agiport

Immobilier : les prix montent mais se négocient de moins en moins

Publiée le 22/04/2017

INFOGRAPHIE - Malgré la hausse des prix, la baisse des stocks rend les négociations difficiles. La ristourne moyenne s’affiche à 4,4 %, son niveau le plus faible, selon le baromètre Orpi-Le Figaro immobilier.

Il est devenu bien difficile de négocier les prix d’un logement dans certaines villes françaises, Lyon et Paris en tête. Selon le baromètre, des écarts de prix calculé par le réseau Orpi en partenariat avec Le Figaro immobilier et Explorimmo, la marge moyenne se maintient à son plus bas niveau depuis sa création il y a deux ans. Et dans la quasi-totalité des grandes villes, ce chiffre baisse encore pour atteindre 1,7 % à Lyon, 2,2 % dans la capitale ou encore 2,7 % à Bordeaux. Pour un 2-pièces dans la ville d’Alain Juppé affiché en moyenne à 148 216 euros, la ristourne obtenue n’est que de 2 000 euros, par exemple.

 

Des ventes réalisées en 15 jours

«Si cet écart est à son niveau le plus bas, les prix moyens de transaction sont sensiblement remontés», rappelle Bernard Cadeau, président du réseau Orpi. En moyenne, le prix d’achat dans le réseau est passé de 202 000 à 204 000 euros, avec des bonds plus significatifs, comme à Bordeaux où la transaction moyenne atteint près de 224 000 euros actuellement, contre 210 000 euros en novembre dernier, Paris passant de 363 000 à 374 000 euros et Lyon de 266 000 à 276 000 euros. «Avec l’embellie du marché, nos stocks en agences ont baissé de 15 à 20 %, les taux restent attractifs malgré leur remontée, précise Bernard Cadeau. Un logement affiché au bon prix trouve preneur en 15 jours dans les villes recherchées. Alors, forcément, il n’y a pas beaucoup de place pour une franche négociation.»

» Immobilier: la hausse des prix s’est accélérée fin 2016

Même si la remontée des prix n’inquiète pas encore les professionnels de l’immobilier pour l’instant, ils estiment que c’est le paramètre à suivre cette année. En admettant que la remontée des taux reste lente et mesurée, la menace pourrait venir d’un dérapage des tarifs. Les agents immobiliers se félicitent de n’avoir connu aucun ralentissement du marché, traditionnel en période préélectorale. Le verdict des urnes, en cas notamment de victoire de Marine Le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon, pourrait toutefois changer la donne. En attendant, les Français restent dubitatifs sur les réformes à venir en matière de logement. «Une large majorité des Français estiment que ce sujet n’est pas bien traité dans la campagne, et 52 à 54 % d’entre eux trouvent qu’aucun candidat ne l’incarne correctement, à en croire Bernard Cadeau. Pourquoi? Car aucune promesse en la matière n’est jamais tenue, pour 8 sondés sur 10.»

Notre actualité