Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agiport, Agence immobilière PORNICHET 44380

L'actualité de CENTURY 21 Agiport

Logement : une caution pour les moins de 30 ans

Publiée le 01/10/2016

Le dispostif Visale a été lancé en février pour les jeunes travailleurs et aux plus de 30 ans avec un nouvel emploi. Il est étendu aujourd’hui aux étudiants, salariés ou non, de moins de 30 ans. Objectif : toucher 300.000 jeunes.

La caution avait déjà une importance non-négligeable dans l’obtention d’une location. Elle en aura désormais encore davantage! Le gouvernement a décidé d’élargir le périmètre de la caution «loyers impayés», qui était à l’origine destinée uniquement aux jeunes travailleurs et aux plus de 30 ans qui débutent un nouvel emploi. Désormais, cette caution sera également valable pour les moins de 30 ans. L’objectif du ministère du Logement : toucher ainsi 300.000 jeunes, salariés ou non, étudiants, ou en recherche d’emploi...

Financé par Action Logement, le dispositif Visale - Visa pour le logement et l’emploi - a été mis en application au mois de février 2016. Son objectif: garantir aux bailleurs le paiement des loyers impayés durant trois ans. Les seuls exclus du dispostif Visale sont les étudiants non boursiers rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Le ministère du Logement est bien décidé à faire connaître le dispostif - encore peu populaire - au plus grand nombre de jeunes. «Seuls 4000 dossiers ont été complétés», précise le ministère du Logement.

Une mesure inutile selon les professionnels

Emmanuelle Cosse se rendra donc à Genevilliers (Hauts-de-Seine) aujourd’hui pour présenter Visale à un panel d’étudiants. Si le ministère vante une solution «extrêmement simplifiée» parce qu’il suffit d’aller s’inscrire sur le web, les professionnels sont quant à eux beaucoup moins enthousiastes. «Visale, c’est la solution la moins ambitieuse que les pouvoirs publics ont trouvée pour enterrer la garantie universelle des loyers (GUL) que Cécile Duflot présentait comme la sécurité sociale du logement mais qui est mort-née», explique au Parisien David Rodrigues, spécialiste du Logement à la CLCV.

Pourquoi ce septicisme des professionnels? Parce que Visale est trop restrictif pour être efficace, et devrait également inclure retraités, et colocations au loyer supérieur à 1500 euros. «On revient à une énième caution, comme Loca Pass il y a une dizaine d’années», précise David Rodrigues. Pour les professionnels, les bailleurs préféreront toujours les candidats cautionnés par leurs proches. Et ce, pour une raison très simple: aux yeux d’un propriétaire, rien ne remplacera jamais une caution «physique», l’ultime garantie de confiance. «Ce dispostifi va faire pschitt, comme les précédents», prédit Laurent Vimont, président de Century 21.

Notre actualité